Accompagnement avant IVG : en chemin vers la guérison du cœur et la paix intérieure

Thérapeute spécialisée, je propose un accompagnement avant l’IVG pour les femmes à la recherche d’un soutien global.

Heureusement, il est possible de se faire accompagner.

Prendre soin des femmes avant, pendant ou après une IVG, voilà ma mission

Ayant vécu deux IVG (Interruption Volontaire de Grossesse), je sais à quel point la découverte d’une grossesse non désirée peut nous plonger dans une profonde angoisse, une intense culpabilité et solitude. Nous sommes face à un choix existentiel à faire en un temps très court. La décision de poursuivre sa grossesse est parfois simple, parfois très compliquée. Parfois nous sommes alignés dans le couple, parfois non. Parfois nous sommes claires vis-à-vis de notre désir de grossesse, parfois nous sommes dans un flou total. J’ai vécu tous les cas. Et ce que j’ai pu constater à travers mon expérience et les témoignages de toutes les femmes que j’ai interrogées, c’est la profonde solitude dans laquelle chacune se trouve dans ce « parcours ». Plusieurs m’ont confiées qu’elles auraient beaucoup aimé avoir quelqu’un de « neutre » à qui se confier, une personne qui les soutienne à toutes les étapes précédant l’interruption de grossesse et ce, de manière inconditionnelle.

Pour ma deuxième interruption de grossesse, j’ai osé me faire accompagner et j’ai reçu ce soutien dont je parle. Parce que j’ai accepté de ma faire aider, j’ai pu me libérer de ma culpabilité étouffante et j’ai pu réaliser l’interruption de grossesse « avec conscience et amour » – ce qui me paraissait inconcevable avant de le vivre.

Une femme sur trois étant confrontée à l’avortement, mon souhait est de pouvoir accompagner cet événement de telle sorte qu’il ne devienne pas traumatique plus tard, mais au contraire un choix et acte aligné, conscient et apaisé.

En quoi consiste mon accompagnement avant l'IVG?

Mon accompagnement psycho-émotionnel avant l’IVG vise à vous prendre la main pour traverser cette situation éprouvante et vous soutenir à chaque étape du parcours, clarifier vos idées et apaiser votre cœur. A chaque étape, vous vous libérez un peu plus :

  • Etape 1 : Suis-je alignée avec ma décision ?
  • Etape 2 : Je me libère de la culpabilité
  • Etape 3 : J’exprime mon choix à l’Etre qui est en moi
  • Etape 4 : Je soutiens mon corps
  • Etape 5 : Je me prépare à l’interruption
  • Etape 6 : Je fais le point après l’IVG
« Demander de l'aide pour panser mes blessures liées à l'IVG est une étape qui me semblait à la fois insurmontable et dénuée de sens. La peur de parler de cette période de ma vie et de faire resurgir les difficultés me bloquaient. J'ai changé d'avis lorsque j'ai démarré un travail d'accompagnement avec Sarah. Son écoute attentive, sa gentillesse et ses connaissances m'ont d'abord rassurée. Puis je lui ai donné ma confiance et je me suis laissée guider. Notre travail de rééquilibrage a été progressif. Chaque étape a libéré un blocage autour du corps ou de l'esprit. Ma culpabilité et ma colère sont apaisées. La thérapie construite par Sarah est arrivée au moment où j'étais capable de l'accueillir. Je pose aujourd'hui un autre regard sur mon vécu. Autrement dit, je suis maintenant en accord avec moi-même. »
Emilie
37 ans, Paris

Ce que vous allez recevoir

2 séances individuelles de 90 min

Pour vous libérer de vos angoisses et vous apaiser

2 séances individuelles de 45 minutes

Pour se préparer à l’intervention et faire le point après

Guide thématique sur l’IVG

Rempli de conseils pour soutenir votre corps

Mise en place d’un rituel sacré

A réaliser chez soi, pour vous préparer à l’IVG

Des échanges d’e-mails en plus des séances

Pour ne pas rester seule avec une question entre les séances

Accès à des témoignages

Pour savoir comment d’autres femmes ont vécu leur avortement

Option 1

Paiement en 1 fois

300€

> soit 20€ de réduction

Option 2

PAIEMENT EN 2 FOIS

2 x 160€ (à l’inscription et à la fin de l’accompagnement)

> soit un total de 320€

Les résultats auxquels vous pouvez vous attendre

1

Un alignement avec vous-même, le sentiment d’avoir pris la décision « juste » pour vous

2

La disparition des doutes qui tournent en boucle dans votre esprit

3

Un fort apaisement intérieur et la libération de la culpabilité 

4

Le retour à votre vie dans de bonnes conditions

5

Une estime et confiance en vous retrouvées

6

La possibilité de mettre du sens sur votre expérience d’IVG

« Demander de l'aide pour panser mes blessures liées à l'IVG est une étape qui me semblait à la fois insurmontable et dénuée de sens. La peur de parler de cette période de ma vie et de faire resurgir les difficultés me bloquaient. J'ai changé d'avis lorsque j'ai démarré un travail d'accompagnement avec Sarah. Son écoute attentive, sa gentillesse et ses connaissances m'ont d'abord rassurée. Puis je lui ai donné ma confiance et je me suis laissée guider. Notre travail de rééquilibrage a été progressif. Chaque étape a libéré un blocage autour du corps ou de l'esprit. Ma culpabilité et ma colère sont apaisées. La thérapie construite par Sarah est arrivée au moment où j'étais capable de l'accueillir. Je pose aujourd'hui un autre regard sur mon vécu. Autrement dit, je suis maintenant en accord avec moi-même. »
Emilie
37 ans, Paris

Questions fréquemment posées

En plus des séances individuelles avec moi, vous aurez accès à des lectures qui vont vous apaiser, vous aider, et vous soutenir pour vivre cette situation le mieux ou le moins « mal » possible. Vous pouvez anticiper 30 min de temps personnel entre les séances. 

Tout à fait ! C’est une séance qui permet de faire le point sur votre situation et de savoir si mon accompagnement est fait pour vous. Je vous partagerai mon avis et aucun engagement ne sera pris. Vous êtes 100% libre.

Oui, bien sûr. Les deux premières séances sont destinées à vous aligner avec votre situation et décision de poursuivre ou de ne pas poursuivre votre grossesse. Vous êtes bien évidemment maîtresse de votre décision et je ne participe en aucun cas à ce choix. Sachez que vous êtes libres de changer d’avis jusqu’au dernier moment vis-à-vis de votre décision d’interrompre votre grossesse. De mon côté, ma mission est de vous aider à vous écouter profondément et à vous soutenir inconditionnellement. Si vous choisissez en conscience de poursuivre votre grossesse, nous stoppons les séances et je vous rembourse au prorata du temps passé avec vous en séance.

Il est possible d’avoir recours à une IVG médicamenteuse, la pilule abortive,  qui s’utilise pour provoquer une expulsion de l’embryon hors de l’utérus. Cette méthode se pratique jusqu’à 7 semaines de grossesse.

Jusqu’à votre 14ème semaine de grossesse, vous pouvez opter pour une IVG chirurgicale. L’intervention se réalise sous anesthésie locale ou générale dans un établissement de santé. Un délai de réflexion de 48 heures est obligatoire entre la première consultation et l’intervention chirurgicale.

Oui tout à fait. Le droit à l’avortement s’étend à toutes les femmes. En France, la loi prévoit que toute femme enceinte, mineure ou majeure, peut recourir à une interruption de grossesse. 

Pour les mineures, le consentement des parents n’est pas obligatoire. Il est possible de pratiquer l’IVG dans l’anonymat total.

Il n’y a bien sûr aucune obligation ! Vous resterez toujours celle qui décide de tester ou non les expériences que je vous propose. Le rituel sacré est une proposition (non religieuse), qui a pour objectif de vous connecter, vous soulager et vous apporter du bien-être à long-terme. L’objectif étant de s’ouvrir à une dimension spirituelle, très apaisante. Encore, une fois, même au sein de l’accompagnement, sentez-vous toujours libre de choisir, de décider d’accepter un exercice ou non.

Pour le moment, mon accompagnement s’adresse en particulier aux femmes. Néanmoins, je peux réaliser des consultations de couple sur demande en option.

Oui tout à fait – dans ce cas je vous invite à consulter mon autre accompagnement « Je digère mon IVG », adapté à cette situation précise.

En France, il est possible de recourir  à l’IVG instrumentale (ou chirurgicale) jusqu’à la fin de la 14ème semaine de grossesse (soit la 16ème semaine après le début des dernières règles). Pour recourir à la méthode médicamenteuse, il faut être dans les 7 premières semaines de grossesse (soit au maximum 9 semaines après le début des dernières règles).

Pour les IVG chirurgicales, il est possible d’avorter dans les hôpitaux ou cliniques autorisés et dans certains centres de santé habilités.

Les IVG médicamenteuses sont pratiquées dans les hôpitaux ou cliniques autorisés, dans certains centres de santé, dans certains centres de santé sexuelle (ex ‘centres de planification et d’éducation familiale’), dans certains cabinets en ville (gynécologues, médecins généralistes et sages-femmes).

Cette grossesse inattendue vous chamboule tellement que vous avez besoin d’aide et d’un soutien inconditionnel pour faire face à cette situation.